Aider ses employé(e)s à faire la promotion de l’organisation

Surprenant le nombre d’organisations qui ne tarissent pas d’éloges envers leurs employé(e)s dans leurs rapports annuels et matériels promotionnels mais qui, dès qu’il s’agit des réseaux sociaux, deviennent alors au mieux “frileux” au pire “paranoïaques” au point de leur interdire de parler de l’organisation.

Pourtant ce sont primo, les meilleurs ambassadeurs dont une organisation peut rêver (à moins que l’atmosphère soit invivable auquel cas, le problème n’est pas les réseaux sociaux) et deuxio, tous les experts s’entendent pour dire qu’on ne contrôle plus le message, qu’il faut être ouvert à la co-création (lire à ce sujet Best and Wost Practices Social Media Mearketing ou encore Comment construire une communauté).

L’Atelier nous fait part d’une initiative intéressante de PepsiCo dans L’employé-ambassadeur de la marque doit pouvoir diffuser des informations :

PepsiCo a permis à son personnel de partager, sur leurs propres pages de réseaux sociaux, du contenu provenant de la newsletter interne. L’idée n’est pas, pour autant, de leur laisser le droit de tout diffuser. Sur la newsletter, PepsiCo associe à 85% des contenu une icône indiquant qu’ils sont partageables avec le public.

Voilà un bel exemple que nous sommes passés de l’ère de la gestion des communications à celle de la coordination des conversations.

 

Cet billet a été publié sous Gestion, Médias sociaux, Opinions, Relations publiques. Mettre en signet le permalien.